2021 Registration

2021 Thème

L’après-Covid : repenser l’avenir de la prise en charge communautaire

La prise en charge communautaire en Europe a payé un lourd tribut à la pandémie de Covid-19. D’après les personnes interrogées dans le cadre de notre travail de documentation des conséquences de la pandémie, il apparaît clairement que le secteur n’était pas préparé à faire face à cette crise, et que les mesures adoptées ont été insuffisantes et tardives. En 2020, notre cycle de séminaires en ligne sur le Covid-19 donnait la parole à des intervenants chargés de la direction, la planification, la commande et la gestion des services sociaux et de l’aide sociale. Selon eux, cette dernière ne semblait pas représenter une priorité et ils ont regretté des directives souvent imprécises. Les intervenants ont également signalé une pénurie de ressources humaines et financières qui, lorsqu’elles étaient disponibles, ont mis trop de temps à arriver.

Le secteur a fait le frais d’un manque d’investissements adéquats ces dernières années et s’est ainsi vu privé des moyens nécessaires pour gérer cette crise. Les mesures, les lignes directrices, les ressources et le soutien financier sont arrivés trop tard pour faire face à la pandémie, ce qui soulève des questions quant au financement de la prise en charge communautaire à l’avenir. Comme l’ont souligné les médias, cela a généré une surmortalité inacceptable dans les établissements de soins et parmi les travailleurs sociaux, suscitant des préoccupations d’ordre éthiques auxquelles il faudra répondre.

L’un des défis majeurs à relever pour les services sociaux a été de garantir un soutien approprié aux usagers et aux travailleurs sociaux. Le système de prise en charge communautaire est fragmenté, avec des services fournis par des milliers de prestataires différents. Cela peut constituer une force, mais également représenter un défi en termes de coordination. Obtenir des données en temps réel sur ce qui se passe dans les différents services grâce à des technologies numériques adaptées pourrait s’avérer crucial en vue de répondre aux crises à venir.

La crise actuelle a en outre fait ressortir les profondes inégalités présentes dans nos sociétés, qui touchent de manière disproportionnée les personnes âgées, mais également les enfants et les femmes vulnérables, les sans-abri, les adultes avec des difficultés d’apprentissage, ainsi que les personnes dont les revenus sont les plus faibles. La lutte contre les inégalités devra être une priorité pour toute future réforme dans le cadre de la reconstruction de la prise en charge communautaire.

Nous devons tirer les leçons de cette crise afin de nous préparer au mieux à l’avenir. Nous devons placer les besoins personnels et le lien social au cœur des pratiques des services sociaux. Si les politiques visent de plus en plus à transformer les services d’aide sociale et médicale pour atteindre les usagers dans leur foyer et au sein de leur communauté, nous devons aussi favoriser des interventions précoces et efficaces pour les enfants et leur famille ainsi que pour les jeunes, et proposer un accompagnement proactif aux personnes souffrant de maladies chroniques ou de longue durée et à leur famille. En repensant l’avenir de la planification et de la prestation de services communautaires, la conférence a pour ambition d’inspirer au travers d’exemples, de faire aspirer au changement, et d’oser afin d’obtenir de meilleurs résultats pour les enfants et leur famille, les jeunes, les personnes âgées, les migrants et les personnes handicapées ou souffrant de problèmes de santé mentale.

Les travailleurs sociaux face à une prise en charge communautaire transformée

Les professionnels des services sociaux ont un rôle clé à jouer dans la transformation de la prise en charge communautaire. Au lendemain de la pandémie de Covid-19, comment devrons-nous repenser la formation, la rétention et le bien-être du personnel ?

La prise en charge communautaire : un moteur de croissance « invisible »

Alors que nous nous attelons à la reconstruction de la prise en charge communautaire post-Covid, nous voyons qu’investir dans la prise en charge communautaire peut s’avérer rentable. Faut-il repenser le financement des soins communautaires ?

Éthique et prise en charge communautaire

La pandémie de Covid-19 a entraîné une surmortalité inacceptable dans les établissements de soins et parmi les travailleurs sociaux. Quelles leçons allons-nous en tirer pour repenser l’éthique dans la prise en charge communautaire ?

Le rôle des technologies dans la transformation de la prise en charge communautaire

Nous avons pris conscience que les technologies peuvent être un atout dans la prise en charge communautaire en cette période de Covid-19. Comment les technologies peuvent-elles nous aider à repenser la prise en charge communautaire afin d’être mieux préparés en cas de nouvelles crises ?