Discussions thématiques

Discussion thématique 1 | 10 juillet 2020 | 10:15 - 11:45

« Ne laissons aucun enfant de côté ! » : exemples de services intégrés destinés aux familles et aux enfants à travers l’Europe


Text available in:         

Présentation en : allemand, anglais
Interprétation vers : l’allemand, l’anglais

Quelles sont les mesures d’incitation politique et financière visant à promouvoir le développement de stratégies de prévention intégrée pour les enfants et les familles ? Parmi les services intégrés destinés aux enfants et aux familles, lesquels sont transposables d’un pays à un autre ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cette discussion thématique, dirigée et modérée par la Bertelsmann Stiftung Foundation. Cette rencontre sera également l’occasion pour les délégués de découvrir une étude portant sur des politiques et des mesures incitatives mises en place dans 12 pays européens afin d’améliorer les stratégies de prévention locales destinées aux enfants et aux familles, et d’en savoir plus sur des politiques et des pratiques spécifiques mises en œuvre en Autriche, en Allemagne et aux Pays-Bas.

1. Approche intégrée pour l’autonomisation des familles basée sur des initiatives locales à Graz, Autriche

Ines Pamperl, Responsable du service médical, Bureau de la jeunesse et des familles, Ville de Graz, Autriche

2. SAFJ : Une approche orientée sur la communauté, la famille et les enfants à Hambourg, Allemagne

Holger Stuhlmann, Directeur du Département de la famille et des affaires sociales, Ministère du travail, des affaires sociales et familiales et de l’intégration, Ville libre et hanséatique d’Hambourg, Allemagne

3. Évaluation des réformes concernant les enfants et les familles aux Pays-Bas

Caroline Vink, Conseillère politique senior, Institut de la jeunesse, Pays-Bas

4. Coopération entre les administrations locales et nationales en vue de promouvoir une transition efficace de l’école au monde du travail à Vienne, Autriche

Ursula Berner, Membre du Parlement fédéral de Vienne, Autriche

Discussion thématique 2 | 10 juillet 2020 | 10:15 - 11:45

Promouvoir l’entraide et le soutien communautaire


Text available in:         

Présentation en : anglais, espagnol, allemand
Interprétation vers : l’anglais, l’espagnol, l’allemand

Tandis que la notion de prise en charge personnelle se réfère à la capacité des individus à pourvoir personnellement à leurs besoins, les soins communautaires, eux, mettent l’accent sur l’aspect collectif. L’objectif est de prendre soin des personnes ensemble à plusieurs niveaux, depuis les besoins physiques de base jusqu’à l’aide psychologique. Cette discussion thématique se penchera sur un pilier important des soins communautaires : le soutien apporté aux individus « par » la communauté, ainsi que la capacité de cette dernière à aider les personnes à renforcer leurs compétences propres et à promouvoir l’entraide. Les délégués en apprendront davantage sur l’évaluation des besoins menée par le Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale, qui permet aux individus de consolider leurs aptitudes propres afin de favoriser leur participation aux activités de la communauté. Par ailleurs, nous verrons comment la responsabilisation et l’autonomisation ont entraîné une augmentation du taux d’implication des personnes âgées au Pays basque (Espagne). Cette région a en effet mis en place un programme centré sur les aînés qui met notamment l’accent sur la capacité à créer un dialogue efficace avec toutes les parties prenantes de la communauté. Au cours de cette discussion thématique, les délégués auront également l’occasion de voir comment la Santa Casa da Misericórdia de Lisboa travaille sur les compétences personnelles et sociales des adolescents quittant les services de prise en charge afin de faciliter leur transition vers l’âge adulte. Enfin, les organisations du secteur tertiaire Leben mit Behinderung Hamburg et Balance Vienna montreront comment la mise en place de « cercles de soutien » peut permettre de créer des réseaux sociaux solidaires autour des personnes ayant une déficience intellectuelle.

1. Promouvoir l’auto-évaluation afin de répondre à ses propres besoins et d’atteindre ses objectifs

Erik Wessman, Chargé de programme, Conseil national de la santé et de la protection sociale, Suède

2. Modèle visant à favoriser la participation des personnes âgées au débat politique au Pays basque

Lide Amilibia, Vice-conseillère pour les politiques sociales du Gouvernement régional basque, Pays basque, Espagne

3. Autonomie et intégration communautaire : favoriser le passage à l’âge adulte des adolescents quittant l’institution

João Bicho, Directeur de l’équipe Intégration communautaire, Santa Casa da Misericórdia de Lisboa, Portugal

4. Cercles de soutien : mettre en place un réseau solidaire pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Céline Müller, Gestionnaire de projet, Wunschwege, Leben mit Behinderung Hamburg, Allemagne

 

Discussion thématique 3 | 10 juillet 2020 | 10:15 - 11:45

Assurer la protection des individus dans la prise en charge communautaire


Text available in:         

Présentation en : anglais, espagnol, allemand
Interprétation vers : l’anglais, l’espagnol, l’allemand

Protéger consiste autant à prévenir la souffrance chez les usagers des services sociaux, qu’à réagir efficacement en cas de souffrance. Le panel de discussion explorera différentes mesures de protection mises en place par des services sociaux issus des quatre coins de l’Europe (Malte, Royaume-Uni, Espagne et Irlande) au cours d’interventions communautaires. Dans un premier temps, nous verrons l’importance de former correctement le personnel aux approches fondées sur les droits humains afin de prévenir la négligence ou les abus chez les adultes vulnérables, à travers des exemples spécifiques mis en place en Irlande et au Royaume-Uni. Des représentants de l’Autorité maltaise de normalisation des services sociaux présenteront ensuite leur travail effectué en vue d’assurer la sécurité des enfants et des futurs parents lors de la mise en place d’une blockchain pour les processus d’adoption. Enfin, le Comité catalan d’éthique des services sociaux présentera son travail visant à établir un dialogue entre autorités publiques, professionnels et usagers des services concernant le processus décisionnel dans les services, la transmission de retours sur les services reçus, et la façon dont les usagers sont impliqués dans le développement de ces services et dans d’autres interventions communautaires.

1. Former le personnel à la prévention des abus chez les adultes présentant des troubles de l’apprentissage

Herculano Castro, Responsable senior des opérations du groupe, Groupe Mentaur, Royaume-Uni

2. Aider le personnel à adopter une approche fondée sur les droits humains dans la prise en charge communautaire

Deirdre Connolly, Responsable de l’élaboration des normes, Autorité d’information sur la santé et la qualité, Irlande

3. Assurer la sécurité lors de la mise en place d’une blockchain pour l’adoption

Matthew Vella, Directeur général, Autorité de normalisation des services sociaux, Malte

4. Comité catalan d’éthique des services sociaux : impliquer les usagers des services dans la prise de décisions

Francesc Iglesies, Coordinateur du Comité catalan d’éthique des services sociaux et Secrétaire des affaires sociales et de la famille, Gouvernement régional de Catalogne, Espagne

 

Discussion thématique 4 | 10 juillet 2020 | 10:15 - 11:45

Soins de longue durée : les difficultés rencontrées par les travailleurs sociaux à travers l’Europe, et développements récents


Text available in:         

Présentation en : anglais, allemand
Interprétation vers : l’anglais, l’allemand

Les services de soins de longue durée (SLD) risquent d’être confrontés à des difficultés en matière de ressources humaines et financières, aussi bien dans les pays où l’accès aux SLD est déjà relativement bien développé, que dans ceux désireux d’en permettre ou d’en améliorer l’accès. Au cours de cette discussion thématique, les délégués découvriront le résultat du rapport de l’Eurofound sur le personnel des SLD, qui s’appuie sur les conclusions tirées de l’enquête européenne sur les conditions de travail, de l’enquête sur les forces de travail, et sur la contribution des représentants de l’Eurofound de différents pays européens. Ce rapport centré sur les conditions de travail et d’emploi du secteur, met en évidence les défis auxquels sont confrontés les travailleurs indépendants, le personnel soignant logeant sur place et le personnel de santé migrant, ainsi que les pratiques politiques visant à y répondre. Cette discussion sera l’occasion pour les délégués d’échanger avec les intervenants sur le développement de l’expertise et de la qualité du service, sur le dialogue social et sur les perspectives de carrière, le tout afin de voir comment rendre plus attractif le travail dans le secteur des soins de longue durée.

1. Eurofound : premiers résultats de l’étude sur le personnel des soins de longue durée

Tadas Leončikas, Responsable de l’équipe de recherche sur les politiques sociales, Eurofound

2. Commentaire de la Commission européenne

Observations concernant les défis qui attendent le personnel travaillant dans les soins de longue durée Katarina Ivankovic-Knezevic, Directrice des affaires sociales à la Commission européenne, DG Emploi, Affaires sociales et Inclusion

3. Commentaire d’experts

Kai Leichsenring, Directeur exécutif, Centre européen de recherche en politique sociale

4. Améliorer les soins à domicile afin de faciliter le répit pour les proches aidants, un exemple tiré de Finlande

Maria Kuukkanen, Directrice du développement, Fédération finlandaise des associations de familles d’accueil et Institut national pour la santé et la protection sociale (THL), Finlande